Pas Normal Studios est une nouvelle marque de vêtements de cyclistes techniques et contemporains basée à Copenhague au Danemark. Créée en 2014 par Karl-Oskar Olsen, Peter Madsen, Tommy Pedersen and Brian Nygaard, le concept de Pas normal studios est de créer des vêtements techniquement parfaits, combinés avec une esthétique visionnaire. Grâce à des designs innovants, Pas Normal Studios cherche à faire ressortir des collections qui définissent le cyclisme moderne dans un contexte différent. Soucieux du détail et de la fabrication à la main avec des méthodes respéctueuses de l’environnement, la marque rend hommage aux grandes traditions du cyclisme, mais est surtout attachée aux motifs et aux couleurs qui définissent la mode aujourd’hui.Pas normal studios produit des vêtements de cyclisme haut de gamme faits pour la longue distance.

Pas Normal Studios
maillot hiver orange

 

Elégance, la sobriété et surtout la qualité des matériaux. Comme tout bon maillot haut-de-gammes conçus pour les basses températures d’hiver, Le Pas Normal Studios maillot hiver “d’un confort absolu” a la capacité de canaliser et de réguler la chaleur corporelle lors de conditions climatiques changeantes. Sa couleur à la fois audacieuse et élégante inspirée des tons de l’automne, fait de cette jersey à manches longues une pièce à ajouter à sa garde-rode cycliste.

pas normal studios
pas normal studios

Veste Shield

 

Soyez parés pour les conditions hivernales mais aussi tout au long de l’année avec la nouvelle Pas Normal Studios veste Shield. Respirante, coupe-vent et hautement déperlante. Les caractéristiques de sa membrane Schoeller c-change® lui offre deux atouts. Lors de températures élevées, cette membrane évacue la condensation, et par basse température, elle préserve votre valeur corporelle. L’art de rendre une simple veste indispensable, voire inséparable.

pas normal studios

 Shield gilet

 

Basé sur une fréquence trimestrielle, les collections de Pas Normal Studios se concentrent spécifiquement sur les quatre saisons de l’année. Mais la marque pense aux mi-saisons et c’est grâce aux produits de la collection Shield que la marque permet à ses aficionados de rouler tout au long de l’année. Comme sa version manche longue, ce Pas Normal Normal gilet Shield,  s’avère être ultra déperlant, respirant, et Thermos régulateur. Sa membrane c-change© (schoeller) disperse l’humidité par temps chaud en se dilatant, et au contraire conserve la chaleur corporelle par temps froid en se contractant. Le tout accompagné d’un design  sobre propre à l’identité de la marque. Less is more vs less is a bore. Shield is essential.

pas normal studios

Cuissard long

 

Le Pas Normal Studios collant long noir a été créé pour une pratique du vélo à très basse température. Ces collants thermiques, dépourvu de chamois, se portent par dessus votre cuissard, vous offrant une protection additionnelle sur l’intégralité de vos jambes.

pas normal studios

Pas Normal Studios
casquette hiver noir

 

La Pas Normal Studios casquette Hiver a été fabriquée à partir d’un tissu italien de grande qualité, appelé Roubaix. Cette casquette possède un panneau frontal coupe-vent agissant efficacement contre un vent froid de face, ainsi que d’un cache-oreille reversible. Agréable à porter, vous pouvez la garder sur la tête même en intérieur en relevant simplement le cache-oreille.

pas normal studios

“Deux modèles de gants
conçus spécifiquement en fonction
du climat extérieur.”

Et vos mains ?

 

Pas normal Studios, par sa localisation géographique, est une marque qui connait les température froides. Trois ans après sa création, Pas Normal Studios propose une nouvelle gamme d’accessoires spécialisés, sobres et efficaces pour vous permettre de rouler par temps froid, face au vent et intempéries pouvant s’inviter à vos sorties hivernales et de mi-saison.

pas normal studios

Gants Softshell

pas normal studios

Gants light

CREEZ
VOTRE TENUE

pas normal studios

Vestes

pas normal studios

Jerseys

pas normal studios

Cuissards

pas normal studios

Accessoires

INTERVIEW

KARL-OSKAR OLSEN

C’est à travers son image, son style, ses coupes, coloris et son parti-pris graphique – auxquels on adhère carrément – que nous avons voulu en savoir plus sur du nouveau phénomène Pas Normal Studios. Nous n’étions pas au bout de nos surprises quand nous avons appris que le fondateur de la marque n’était autre que Karl-Oskar Olsen, créateur de la marque de prêt-à-porter Wood Wood, grand amateur de cyclisme depuis son enfance. Rencontre avec un personnage dont les deux passions ont donné naissance à une marque de cyclewear premium : expert en mode, observateur, cycliste, prescripteur… un question-réponse pas normal.
Interview pas normal studios
interview pas normal studios

— L’idée, c’était de créer
un produit qui offre l’équilibre parfait
entre style et fonction.

Comment vois-tu le cyclisme, et plus particulièrement l’industrie grandissante du vêtement de cyclisme ?
Le vêtement de cyclisme est un domaine très difficile dans le sportswear, parce que nos consommateurs sont les plus attentifs à la qualité et aux détails. Je pense que c’est ce qui explique pourquoi des grosses marques comme Nike et Adidas n’ont jamais vraiment réussi à percer. Pendant des années, la « vieille » industrie du cyclisme n’a pas vraiment tiré profit de l’intérêt grandissant pour le cyclisme. Jusqu’à récemment, les plus grandes marques n’ont pas su faire évoluer les choses. Aujourd’hui, on dirait que le changement commence à arriver : on commence à voir plus de produits innovants, de détails et de technologies conçus pour une meilleure performance. Mais je crois que le meilleur est encore à venir. Je pense que les « nouveaux » consommateurs savent mieux ce qu’ils veulent, et s’intéressent plus à la mode. On voit apparaître des nouvelles tendances dans l’habillement et le style des cyclistes.

Visionnaire, ou simplement passionné de cyclisme. Comment t’est venue l’idée de créer Pas Normal Studios ? Et qu’est-ce qui t’a conduit à utiliser ce nom ?
Je suis né dans une famille de cyclistes traditionnelle. Mon frère faisait de la compétition de haut niveau et il a fait partie de l’équipe nationale. Mon père aussi faisait de la course : quand mon tour est arrivé, j’ai juste suivi le mouvement. J’ai gagné ma première course à treize ans. Mais ensuite j’ai découvert le skateboard, et je n’ai plus utilisé mon vélo jusqu’à mes 25 ans. Nous avons décidé de créer Pas normal studio après des conversations interminables pendant nos entraînements. Nous étions convaincus qu’il y avait un manque dans le marché, et nous voulions agir là dessus. L’idée, c’était de créer un produit qui offre l’équilibre parfait entre style et fonction. C’est une manière de montrer que les vêtements de cyclisme peuvent refléter l’entourage de cyclistes qui nous ressemblent. Avec mon expérience de créateur de mode et de passionné de cyclisme, je me suis dit que j’avais des idées à apporter sur ce sport. C’était vraiment naturel pour moi.

Nous avons choisi le nom Pas Normal Studios parce que c’est comme ça que nous nous voyons : pas normaux. Nous aimons sortir de l’ordinaire, et en général nous aimons les gens qui ne font pas les choses comme tout le monde. Le « studio », c’est notre plateforme pour créer des produits ou des contenus en collaboration avec d’autres marques, mais c’est aussi l’idée que nous sommes une marque dans le sens moderne du terme, qui ne se donne pas de limites.

Qu’est-ce qui t’a conduit à utiliser ce nom ?
Nous avons choisi le nom Pas Normal Studios parce que c’est comme ça que nous nous voyons : pas normaux. Nous aimons sortir de l’ordinaire, et en général nous aimons les gens qui ne font pas les choses comme tout le monde. Le « studio », c’est notre plateforme pour créer des produits ou des contenus en collaboration avec d’autres marques, mais c’est aussi l’idée que nous sommes une marque dans le sens moderne du terme, qui ne se donne pas de limites.

Que faut-il prendre en compte pour pouvoir évoluer dans l’industrie du cyclewear ? Au-delà de la technologie, à quoi faites-vous attention lorsque vous créez des vêtements de cyclisme ?
Nous essayons de trouver le juste équilibre. Je dois faire attention de ne pas favoriser une seule direction, entre la fonction et le style. Si je mets l’accent sur la fonction, il faut que je me rappelle que notre objectif n’est pas d’être à la pointe de la technologie. Et nous ne voulons pas non plus nous concentrer seulement sur le style et le côté esthétique. Je ne pourrais jamais m’orienter uniquement vers le côté « mode », cela ne marcherait jamais pour du vêtement de cyclisme. Mon principal souci, c’est de trouver cet équilibre entre tous les éléments du vêtement.

— Nous sommes tous assis sur un selle, nous respirons le même vent, nous sentons la pluie, la douleur.